Accueil > Blog > Notre sélection de livres et de podcasts autour du deuil
selection de livre et podcast sur le deuil et la mort

Notre sélection de livres et de podcasts autour du deuil

5 août 2022

Partager :

Nous vous proposons ici une sélection d’ouvrages qui pourront accompagner avec délicatesse, poésie et justesse des personnes vivant un deuil. Que ce soit celui d'un enfant, d'un conjoint, d'un frère ou d'une sœur ... Des romans, mais aussi des témoignages sonores via des podcasts sur un thème sensible, délicat et parfois trop tabou.

Sélection de livres sur le deuil pour adultes

« Carnet de deuil »

Le deuil d'un être aimé est particulièrement difficile à vivre, mais un divorce, la fin d'une relation, un déménagement, la perte de capacités physiques, de buts ou de projets appellent tous à un cheminement nommé "processus de deuil". Par les activités et les repères qu'il propose, ce Carnet de deuil est un excellent outil pour avancer sur la voie de la résilience. Les exercices créatifs qui y sont expliqués ont été conçus pour aider chacun à accueillir, à exprimer et à transformer ses émotions, par étapes et à son propre rythme. Le Carnet de deuil invite à trouver en soi des ressources insoupçonnées.

« Ce que nous confions au vent »

Sur les pentes abruptes du mont Kujira-yama, au milieu d'un immense jardin, se dresse une cabine téléphonique : le Téléphone du vent. Chaque année, des milliers de personnes décrochent le combiné pour confier au vent des messages à destination de leurs proches disparus. En perdant sa mère et sa fille, emportées par le tsunami de 2011, Yui a perdu le sens de sa vie. C'est pour leur exprimer sa peine qu'elle se rend au mont Kujira-yama, où elle rencontre Takeshi, qui élève seul sa petite fille. Mais une fois sur place, Yui ne trouve plus ses mots… C'est un endroit réel qui a inspiré à Laura Imai Messina ce magnifique roman. Ode à la délicatesse des sentiments, Ce que nous confions au vent est une puissante histoire de résilience autour de la perte et la force rédemptrice de l'amour.

« Âme brisée »

Tokyo, 1938. Quatre musiciens amateurs passionnés de musique classique occidentale se réunissent régulièrement au Centre culturel pour répéter. Autour du Japonais Yu, professeur d’anglais, trois étudiants chinois, Yanfen, Cheng et Kang, restés au Japon, malgré la guerre dans laquelle la politique expansionniste de l’Empire est en train de plonger l’Asie. Un jour, la répétition est brutalement interrompue par l’irruption de soldats. Le violon de Yu est brisé par un militaire, le quatuor sino-japonais est embarqué, soupçonné de comploter contre le pays. Dissimulé dans une armoire, Rei, le fils de Yu, onze ans, a assisté à la scène. Il ne reverra jamais plus son père... Dans ce roman au charme délicat, Akira Mizubayashi explore la question du souvenir, du déracinement et du deuil impossible.

« Camille mon envolée »

Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d’une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire. Écrire pour ne pas oublier Camille, son regard "franc, droit, lumineux", les moments de complicité, les engueulades, les fous rires; l’après, le vide, l’organisation des adieux, les ados qu’il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent… Écrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l’enfant disparu, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes. Loin d’être l’épanchement d’une mère endeuillée ou un mausolée – puisque l’humour n’y perd pas ses droits –, ce texte est le roman d’une résistance à l’insupportable, où l’agencement des mots tient lieu de programme de survie.

« Lorsque grossesse devient tristesse »

Encore aujourd'hui, la perte d'un enfant, est un sujet tabou. Peu de personnes veulent en parler, du moins publiquement. Face à un tel drame, on est pourtant en droit de se demander si telle ou telle réaction ou état d'esprit sont normaux, exagérés, vains ou essentiels. Le livre Grossesse et Tristesse vient enfin à la rescousse de tous ceux et celles qui se posent cette question. En effet, ce volume regroupe une impressionnante série de témoignages de femmes qui ont vécu la perte de un ou de plusieurs enfants. Des fausses couches jusqu'au décès après quelques années de vie, ces textes sans prétention et écrits simplement démontrent une sincérité toute naturelle. À travers chaque témoignage chargé d'émotions se profile l'évolution des étapes du deuil, jusqu'au retour au bonheur qui est malgré tout possible.

« Ce n’est pas grave »

On y retrouve de courts textes qui peuvent être considérés comme des confessions, car l’auteure a voulu être dans une sincérité totale auprès de ses lecteurs, sur ses expériences vécues. Mais l’écriture est emmenée d’une manière universelle telle que chaque personne qui achète ce livre pourra s’identifier et se reconnaître dans les émotions évoquées car à travers des mots simples, l’auteure permet l'évocation de sentiments parfois oubliés, ou compliqués, ce qui emmène après lecture, à une forme de réflexion, ou même de soulagement, comme le précise une lectrice auprès de l’auteure, après sa lecture : « Vous avez réussi à mettre des mots sur ce qui m’était impossible d’écrire et juste pour cela merci. ».

Sélection de livres pour accompagner les enfants lors d'un deuil

« La croute »

Un petit garçon nous raconte la mort de sa maman, il est seul, avec son papa. Cette mort, visiblement, elle était prévue ; il sait très bien ce qu’il va se passer, il est en colère. Comment vont-ils faire sans elle? Ce papa qui ne sait rien faire, ce papa perdu, qui pleure…les jours passent, l’enfant a peur d’oublier : l’odeur, la voix. Lorsqu’il s’écorche le genou dans le jardin, il entend la voix rassurante de sa maman, alors il gratte la croûte tout le temps pour continuer d’entendre cette voix qu’il aime tant…

« Au revoir papa »

Extrait : « Les autres disent que mon papa est mort. Moi, je crois qu'il est au ciel. Je me demande s'il ne nous a pas oubliés. Ça fait longtemps maintenant qu'il est parti. Il me manque tellement. Et maman, est-ce qu'elle l'a oublié ? Elle a rencontré un monsieur qui s'appelle Jean. Je crois qu'elle l'aime bien et que c'est son amoureux. Je n'aime pas ça. Il n'a pas le droit de voler ma maman. »

« Au revoir blaireau »

Un très beau livre sur la transmission. Blaireau n’a pas peur de mourir car il est très vieux et son corps est fatigué. En revanche, il est inquiet de savoir ce que vont ressentir ses proches lorsqu’il ne sera plus là. Un matin, Blaireau n'apparaît pas sur le seuil de sa porte… Un livre plein d'émotions et d’espoir.

« Max et Lili : grand-père est mort »

Le téléphone sonne et Max et Lili apprennent la mort de leur grand-père. Tous partent rejoindre mamie pour l’enterrement... Une histoire pour partager ses questions et ses émotions, pour exprimer ses peurs, pour garder dans son cœur les gens qu'on aime et pour aimer la vie.

« Il faut le dire aux abeilles »

« Quand un apiculteur meurt, il faut le dire à ses abeilles. Si on ne leur dit rien, elles ne comprennent pas ce qui se passe (…). Elles volent dans tous les sens, elles sont perdues, énervées aussi ». Avec tendresse et poésie, Sylvie Neeman évoque ici un sujet difficile, celui de la mort, de l’absence, de la douleur et du manque. Un très beau texte magnifiquement illustré par les photographies douces, pudiques et talentueuses de Nicolette Humbert.

« Mon grand-frère des étoiles »

Delphine Gonçalves a écrit ce livre en auto-édition. Elle y fait parler son fils Sacha, le grand frère de Nils décédé. C’est pour lui et pour tous les enfants qui ont un grand frère ou une grande sœur dans les étoiles, qu’elle a écrit ce livre doux et délicat. Le souhait de l’auteure est d’aider de nombreux parents endeuillés et essentiellement les enfants qui sont trop souvent « mis de coté »… Le texte a été validé par une psychologue spécialisée dans le deuil périnatal. Artiste-peintre, l’auteure a écrit et illustré ce livre avec beaucoup de tendresse et d’amour. Ce livre tendre et profond est un support précieux pour aborder avec douceur et sincérité le thème délicat du deuil périnatal auprès des enfants de la fratrie. Aussi, retrouver notre article dédié aux enfants face au deuil et retrouver nos conseils pour parler de la mort aux enfants et les accompagner au mieux.

Sélection de podcasts sur la mort et le deuil

« Mortel »

C’est le coup de fil que l’on redoute. “Papa est à l’hôpital, il ne va pas bien du tout”. L’appel qui pétrifie car il nous rapproche d’une de nos plus grandes craintes : celle de la mort. Dans le podcast “Mortel”, une production Nouvelles Écoutes, Taous Merakchi (plus connue sous le pseudo de Jack Parker) brise le tabou qui entoure la faucheuse en partant de sa propre fascination pour le sujet.

« Mort sur la ligne »

« Mort à la ligne » est une série de Lucie Ronfaut, qui se focalise sur le deuil à l’heure du digital. Comment se vit la mort en ligne ? Comment effacer les souvenirs du défunt, ou au contraire les garder ? Comment vivre avec les fantômes d’internet ? Autant de questions qui sont abordées à travers cette mini série de 4 épisodes. Une production binge audio.

« Les gens qui restent »

Sur Slate.fr, la journaliste Lucile Bellan propose aux auditeurs d’explorer le deuil sous toutes ses formes. Sept épisodes loin d’être plombants mais qui, au contraire, célèbrent la vie, à travers les multiples voix qui l’animent.

Extrait : "On parle peu des gens qui restent. De celles et ceux qui se suspendent à une absence, à un vide. On dit souvent que le deuil c'est le prix à payer pour avoir aimé. Les gens qui restent payent ce prix, retiennent leur souffle des semaines, des mois, des années tout en oubliant parfois que leur coeur bat et que vivre c'est accepter la possibilité de la perte. Deuil du conjoint, de l'enfant, de l'animal de compagnie, deuil d'une amitié et même deuil de soi-même, dans Les gens qui restent, Lucile Bellan raconte la vie d'après, celle où s'entremêlent l'absence et la nécessité d’avancer."

Partager :

loop-blog

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide