rituels pour mieux vivre le deuil

Les rituels pour mieux vivre son deuil.

30 novembre 2021

Faire ses adieux à un être cher n’est jamais chose facile. La mise en place d’un rituel personnel a sa place dans le deuil, même en dehors de toute conviction religieuse. C’est une action importante qui facilite le passage d’un passé avec la personne, à un futur sans. Sa mise en œuvre a de nombreuses vertus thérapeutiques. Notamment celle de vous permettre de créer “un cadre” à sa souffrance et favoriser la construction nécessaire d’un lien intérieur avec le défunt.

Alors en quoi un rituel personnel de deuil est-il thérapeutique ? Comment créer son propre rituel ? Eléments de réponse.  

Tous les rituels ont un point commun : ils permettent de faire quelque chose de concret en lien direct avec la personne disparue. L’action fait du bien. Elle aide à réimplanter dans le «l’ici-et-maintenant».

Un rituel est bien défini dans le temps, avec un début, un milieu et une fin. Il donne un cadre à la souffrance et aide à canaliser pensées et émotions. C’est une façon de les apprivoiser. Si il est répété régulièrement, le rituel deviendra une habitude et cette habitude créera un sentiment de sécurité et de stabilité.

Le rituel aide aussi à se confronter à des choses laissées en suspens dans la relation. Il peut être l’occasion de dire au revoir, de nommer des regrets ou encore d’accorder un pardon si besoin est… Il y a tant de choses qu’il est possible de dire au cours d’un rituel personnel.

Vous trouverez ici des exemples concrets pour créer à chacun un rituel de deuil qui lui est propre.

Regarder des photos.

Regarder des photos de la personne tant aimée est un rituel réconfortant.

Guy Cordier, pédopsychiatre spécialiste du deuil et bénévole à la Fédération Européenne « Vivre Son Deuil », replace l’utilité de la photographie dans les mouvements successifs du processus de deuil : reconnaissance de la mort, remémoration, puis culpabilité. Avoir des images pour nourrir la phase de remémoration permet selon lui d’adoucir celle de la culpabilité : « Tout endeuillé a besoin de se souvenir des moments partagés avec la personne, de regarder des photos, des vidéos. C’est une manière de prolonger sa présence le plus longtemps possible ».

Regarder des photos d’un proche que l’on a perdu est donc important et à un effet fédérateur. Cela participe à un ensemble de gestes, de mots, d’actions, qui permettent de se “relier”, de se “recueillir”, ensemble. Elles contribuent donc ici à accomplir le travail de deuil. Comment ? En constituant une mémoire individuelle, collective, et sociale. La personne défunte redevient présente à travers ces images, ce qui va aider ses proches à supporter sa disparition.

Ecouter de la musique.

Permettant de se reconnecter à soi et à ses émotions, la musique peut jouer un rôle dans le processus  de deuil et adoucir quelque peu le quotidien.

De nombreux scientifiques, thérapeutes et médecins rappellent que la musique a un effet sur le cerveau, libérant de la dopamine, une des «hormones du bonheur». La musique est donc une amie qui peut accompagner également dans les épreuves et la tristesse. Elle possède également le pouvoir supplémentaire de « remettre sur pieds »… parce qu’elle rappelle la vie et des souvenirs heureux que vous avez partagés avec le défunt.  

Ecrire à la personne disparue.

Elisabeth Kübler Ross et David Kessler, tous deux médecins, sont les auteurs du livre « Sur le chagrin et le deuil » . Ils y expliquent que le chagrin a besoin d’être extériorisé et que l’écriture, notamment la rédaction de lettres adressées au défunt, est un moyen efficace d’exprimer la douleur et de donner du sens à la peine. Ils expliquent qu’écrire permet de renouer un lien qui a été brisé, car l’écriture est un outil destiné à faciliter les contacts et de léguer un témoignage.

« Beaucoup d’endeuillés éprouvent le besoin de coucher leurs sentiments sur le papier. Dans la solitude, l’écriture est un merveilleux compagnon. Certains tiennent un journal intime de leur deuil, de façon à pouvoir exprimer leurs émotions sans crainte d’être jugé. En outre, il est souvent plus facile d’écrire que de parler ». – Elisabeth Kübler Ross et David Kessler

Les deux auteurs conseillent donc de prendre la plume pour s’adresser directement à la personne disparue. Il est possible de lui raconter ce que nous faisons, lui dire combien elle nous manque. S’il nous est impossible de nous rendre au cimetière aussi fréquemment que nous le souhaitons, il est possible d’écrire à l’être cher ce que nous lui aurions dit sur sa tombe. Ce support écrit peut être emporté plus tard au cimetière et soit lu, soit déposé sur la tombe.

Planter un arbre ou une fleur.

Des études ont montré qu’après la mort d’un proche, des rituels comme le jardinage et l’entretien des plantes ont un effet extrêmement bénéfique sur la psyché. Cette combinaison de ce rituel de soins et de la mort peut avoir un impact sain sur la façon dont les personnes choisissent de faire face à la perte et à la douleur.

L’hommage de planter un arbre est une façon naturelle et écologique de perpétuer et de commémorer l’âme d’un être cher pour les générations futures. Chaque arbre est une représentation symbolique et physique d’une histoire et d’une vie partagées. Au fur et à mesure que les racines s’installent dans le sol et s’épanouissent, ces arbres facilitent l’établissement et la continuation d’un héritage durable.

Allumer une bougie.

Les bougies ont de nombreuses symboliques : lumière, élévation, pureté, pérennité... Allumer une bougie pour votre proche défunt lors d'un deuil peut vous aider à vous apaiser. Vous pouvez aussi déposer et allumer une bougie sur la sépulture de votre proche disparu afin de lui rendre hommage.

Au moment même du décès, allumer une bougie se veut un geste symbolique. Rituel religieux pour certains ou expression de son affection pour d’autres, la bougie, contribue à l’hommage au défunt. Celle-ci témoigne de l’émotion et des sentiments partagés. Elle favorise également le recueillement, la méditation ou encore la prière. Chacun peut trouver, dans l’acte d’allumer une bougie de deuil, une signification et une valeur qui lui est propre.

Pour commémorer le souvenir d’un défunt ?

Certains choisissent d’allumer une bougie au décès d’un proche. D’autres voient en ce geste le symbole parfait du souvenir. Allumer une bougie commémorative permet alors de rappeler une date anniversaire (naissance, mort ou même mariage), un événement particulier ou un moment partagé. C’est, dès lors, une douce manière d’évoquer le défunt.

Se rendre régulièrement au cimetière.

On remarque que certaines personnes apprécient particulièrement ce lieu privilégié pour l’expression des émotions, ils se sentent autorisés à pleurer et à se montrer vulnérable. Mais comme tout rituel, il n’a d’utilité que si cette visite est chargée de sens pour eux. Par exemple, si apporter des fleurs, nettoyer la tombe, donnent le sentiment d’honorer la mémoire ou de prendre en quelque sorte soin de la personne que vous avez perdue.

Se réunir.

On peut choisir de partager le rituel avec un proche également touché par la disparition de l’être aimé. Par exemple, se réunir régulièrement en famille autour de la photo de l’être aimé, allumer une bougie. Chacun pourra parler du défunt, confier sa peine, ses souvenirs et ses pleurs, dans un climat de grande confiance, sans jugement. Le rituel se fait alors plus fécond : non seulement il apaise la peine, mais il tisse aussi un lien nouveau entre les vivants. Il permet un échange d’une grande intensité émotionnelle, où le sentiment d’appartenance à une communauté est vivifié, avec la perception d’une grande proximité de cœur avec l’autre.

Créer un espace en ligne pour lui rendre hommage.

Maintenir un lien, fort et symbolique autour de souvenirs heureux et positifs, restent la plus belle des façons d’honorer la mémoire d’un être cher. C’est pourquoi vous avez la possibilité de créer un espace souvenir sur Alanna. Cet espace en ligne a pour but d’aider les personnes endeuillées et leur famille à communiquer entre elles, mais également à recevoir du soutien des proches…  tout en faisant vivre le souvenir du disparu. Alanna offre la possibilité d’échanger, de partager et surtout d’honorer sa mémoire de manière concrète via cet espace en ligne. Sur cette page, qui peut être privée ou publique, il est possible de poster photos, messages ou encore anecdotes qui témoignent de l’affection portée, des moments précieux passés ensemble, des souvenirs que l’on ne veut surtout pas voir disparaître. Véritable passerelle entre les proches, cette page permettra de rassembler et de se recueillir… tout simplement et à tout moment.

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide