Accueil > Guides > Phases du deuil

Phases du deuil : comprendre les différentes étapes pour faire son deuil

Partager :

Le deuil peut être défini comme la période qui suit la mort d’un être proche : un parent, un frère, une sœur, un ami, un animal… Il prend la forme d’une réaction et d’un sentiment de tristesse, d’une remise en cause, et dans certains cas d’une dépression.

Le deuil est alors associé à la souffrance, au changement, mais aussi au temps qui passe, car il y a différentes phases du deuil. En psychologie, on relève trois grandes phases, voire cinq phases si l’on se réfère à la courbe du deuil de la psychiatre Élisabeth Kübler-Ross :

  • le choc
  • la colère
  • le marchandage
  • la dépression
  • l’acceptation

Bien que chaque deuil soit unique selon les situations et les personnes, comprendre les phases qui le composent peut aider à le traverser en conscience et retrouver le goût à la vie. Découvrez-les dans ce guide.

Première phase du deuil : le choc, le déni ou la sidération

Cette phase est assez courte, mais intense, car elle survient lorsqu’on apprend la perte de l’être cher. La personne peut refuser d’y croire et être choquée ou dans le déni. Il s’agit en fait d’un mécanisme de défense afin de rendre la situation plus tolérable.

Les émotions peuvent manquer tant la nouvelle est difficile à entendre. Chez certaines personnes le choc est tellement fort qu’elles peuvent s’évanouir ou vomir à l’annonce du décès.

L’expression pour résumer cette première phase : “Ce n’est pas possible !”

Deuxième phase du deuil : la colère

C’est la période où les premières émotions surviennent, et notamment dans la plupart des cas la colère. On cherche une raison ou un coupable face à la perte, car on le vit comme une injustice.

La colère peut être dirigée vers le proche disparu directement, contre d’autres personnes ou contre Dieu si l’on est croyant. Parfois, on en veut à soi-même en se disant qu’on aurait pu faire quelque chose pour empêcher cela, et la culpabilité s’installe.

C’est une réelle phase de questionnements qui peut durer un certain temps.

L’expression pour résumer cette deuxième phase : “Ce n’est pas juste, pourquoi ?”

Troisième phase du deuil : le marchandage

Ensuite vient la phase de marchandage durant laquelle la personne endeuillée cherche à négocier. Ce n’est pas parce que la raison a compris que l’être a disparu que le cœur suit le même rythme. Ainsi, la personne croit encore que quelque chose peut être fait afin de rétablir la situation d’avant le décès.

Durant cette troisième étape du deuil, il peut s’ensuivre plusieurs mois de “recherche” de la personne perdue (photos, objets, odeurs, habitudes) pour que la relation perdure.

Le marchandage peut aussi être “positif”, c’est-à-dire que la personne comprend qu’elle n’a pas tout perdu et qu’elle peut probablement trouver quelque chose de nouveau dans cette situation.

L’expression pour résumer cette troisième phase : “Comment puis-je inverser la situation?”

Quatrième phase du deuil : les états dépressifs et la douleur

C’est malheureusement une des phases du deuil les plus difficiles à gérer, car elle peut être longue avant d’arriver à la phase suivante qui est l’acceptation. Cette quatrième phase est caractérisée par une grande tristesse, parfois de la détresse et un lot de remises en question.

Des états dépressifs peuvent alors apparaître, accompagnés de douleurs physiques : sensation de gorge serrée, courbatures, fatigue, perte de sommeil, perte de l’appétit…

Des douleurs également mentales peuvent survenir comme la perte de confiance en soi, la dévalorisation de soi, l’irritabilité, l’absence de concentration au travail, mais aussi la perte d’intérêt pour les activités qui procurent habituellement du plaisir.

Comme elle peut durer plusieurs mois ou années, les personnes endeuillées traversant cette phase pensent parfois qu’elle ne se terminera jamais. Ce n’est pas le cas, il faut simplement se laisser du temps, car chaque individu n’a pas les mêmes besoins.

Enfin, il est important de pouvoir se confier à quelqu’un de proche ou à un professionnel de santé dans le cadre d’une thérapie.

L’expression pour résumer cette quatrième étape du deuil : “Je suis si triste… je n’arrive pas à avancer”.

Cinquième phase du deuil : l’acceptation et la restructuration

C’est l’ultime étape, celle où l’endeuillé reprend goût à la vie, comprend et accepte la perte de l’être cher. Bien sûr par moment ce dernier peut encore ressentir de la tristesse, penser à la personne, mais l’émotion est moins vive. La douleur ne disparaît pas, mais elle s'intègre à la vie, comme une cicatrice.

L’endeuillé retrouve un certain apaisement, car, entre-temps, il a appris à vivre avec cette perte et a retrouvé son plein fonctionnement. C’est comme si l’on faisait la paix avec la perte subie, mais aussi avec soi-même.

On parle aussi de résilience, puisqu’on ne met pas la douleur derrière soi, mais on avance avec.

L’expression pour résumer cette cinquième phase : “J’ai compris et j’accepte d’avancer sans elle/lui”.

Combien de temps dure le deuil ?

Ces cinq phases du deuil peuvent paraître linéaires, mais en réalité la personne endeuillée peut aller d’une phase à une autre, ne passer que par deux ou trois phases, revenir en arrière, s’y attarder, etc.

Il n’existe pas de vérité sur la durée d’un deuil, car elle provient avant tout de facteurs intrinsèques à la personne, de la proximité de la relation, des circonstances du décès, etc. qui lui permettront de traverser les différentes phases du deuil. Dans tous les cas, ce n’est pas une course contre la montre et la comparaison avec le processus de deuil d’une autre personne ne doit pas être faite.

À un moment, sans vraiment s’en rendre compte, la situation commencera jour après jour à faire un petit peu moins mal et les bons souvenirs prendront le pas sur la perte.

Pour conclure, connaître les différentes phases du deuil s’avère utile pour faciliter l’expression des émotions que la personne endeuillée traverse. Ce qu’il faut retenir c’est que chaque deuil est vécu de manière unique, avec des phases plus ou moins longues.

Pour ne pas traverser cette période seul(e), vous pouvez trouver du soutien sur Alanna.

Première plateforme sociale du souvenir 100% gratuite, Alanna vous accompagne durant votre processus de deuil au travers de :

Partager :

Logo professional

L'expert en livres photo, plus de 14 ans d'expérience. Mise en page facile

Partager :

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

En savoir plus ?

Retrouvez notre Blog