Accueil > Blog > L'humusation, une pratique funéraire plus écologique ?
humusation en france alternative funeraire

L'humusation, une pratique funéraire plus écologique ?

14 Novembre 2022

Partager :

La mort reste un sujet tabou dans nos sociétés, le devenir de la dépouille de nos défunts également. Mais il convient de le traiter de façon à la fois urgente et posée. Les désastres écologiques liés aux activités humaines à l'échelle de la planète ne cessent de nous rappeler instamment que tout est à revoir dans nos habitudes, y compris funéraires !

Seules deux pratiques funéraires sont autorisées à ce jour en France : l’inhumation et la crémation. Or, l’une et l’autre sont sources de pollution. Grâce à l’humusation, la nouvelle alternative écologique, il est possible d'offrir une troisième pratique funéraire écologique.

Mais tout d'abord, qu'est-ce que l'humusation ?

Humusation : est un mode de sépulture écologique et respectueux de l'environnement. C’est un processus de remise à la terre respectueux de la personne décédée et entièrement naturel. L'émergence de cette technique née en Belgique grâce à Francis Busigny, ingénieur conseil en traitement des eaux, est en fait vieux comme le monde, puisqu'il repose sur la transformation de la matière organique (issue du corps des défunts) en un humus sain et fertile.

L’humusation, processus naturel de compostage humain, est un mode de sépulture qui s’inspire du modèle de la forêt. Il nous ouvre les portes vers un juste retour à la nature. À notre mort, si notre corps est humusé, il deviendra, au terme d’une métamorphose naturelle de 12 mois, un terreau prêt à régénérer des sols appauvris par l’activité humaine. Notre corps devient alors, non plus un destructeur, mais un créateur de ressources...

Le processus de transformation du corps en compost se décline en 4 étapes :

A) Accueil du corps

Revêtue d’un linceul, la dépouille mortelle est étendue sur une civière refroidie afin de ne pas recourir, pour sa conservation, à des substances polluantes. Hormis ce détail technique, tout se passe comme pour des funérailles conventionnelles.

B) Mise en humusation

Le corps est déposé sur un lit de 20 à 30 cm d'épaisseur de fins broyats de copeaux de bois, à même le sol, puis recouvert d’environ 2 autres mètres cubes du même mélange végétal, gorgé d’eau de pluie. La sépulture prend la forme d’un tumulus végétal. Une stèle commémorative permet aux proches de savoir où venir se recueillir pendant un an.

C) Symbiose du corps et de la terre

Les “humuseurs” – la microfaune qui ne vit en aérobie que dans les 10 à 15 premiers centimètres du sol – viennent réaliser la métamorphose de toutes les cellules de la dépouille humaine en humus... comme ils le font, pour les feuilles, les branchages, les gibiers morts ainsi que leurs déjections depuis des millions d’années dans les forêts. Les sous-bois sentent toujours bon l’humus et les arbres n’ont pas besoin d’engrais, ni de pesticides chimiques pour pousser. À l’intérieur du tumulus, la température atteint environ 60 degrés, L’humusation d’un seul corps humain permettra de rendre autofertile l’espace pour planter 100 arbres !

D) Renaissance

Douze mois plus tard, une fois le processus de deuil accompli, le moment de passage vers l’espace du souvenir pourra donner lieu à une fête symbolique pour célébrer la continuité de la vie... Un peu de l’humus obtenu servira à rendre autofertile l’espace où poussera l’arbre devant lequel les proches pourront se recueillir au sein d’un Bois du Souvenir aménagé dans chaque commune. Le reste de l’humus servira à régénérer en agroforesterie des sols malmenés.

L’humusation bénéficie de l’aval d’un Comité d’experts en compost de renommée internationale et est soutenue par une part de plus en plus importante de la population... tout simplement parce qu’elle réenchante la mort et présente des bénéfices environnementaux essentiels pour l’avenir des générations actuelles et futures.

Pour accompagner un processus de deuil par humusation, vous pouvez créer un lieu de recueil en ligne gratuitement sur le site Internet Alanna. Ce service de souvenir et d'hommage permettra aux proches de se recueillir au sein d’un espace privé, partager des souvenirs et faire vivre la mémoire du défunt à travers les jeunes générations.

Depuis quand ce mode de sépulture écologique se développe ?

Depuis presque 7 ans, le concept d’humusation se répand grâce à la Fondation d’utilité publique Métamorphose pour Mourir puis donner la Vie et maintenant grâce aussi à l’association Humusation France créée en 2021 dont l’objectif est de donner la possibilité de recourir à l'humusation, lorsque le défunt en a exprimé la volonté.

Beaucoup de personnes, déjà ferventes adeptes du compostage de leurs déchets organiques, en France, en Belgique, en Espagne et en Suisse, se sont inspirées des publications de la Fondation d’utilité publique Métamorphose pour Mourir puis donner la Vie pour expérimenter les principes de l’humusation – avec succès – sur leurs animaux de compagnie ou d’élevage... du perroquet au cheval !

Plus de 50.000 personnes, en effet, ont signé les pétitions en ligne. Près de 5.000 personnes ont envoyé leur Acte de dernière volonté en faveur de l’humusation à leurs élus locaux. Il est très clair qu’il existe un refus grandissant parmi la population de devoir choisir entre la tombe et le four.

Le protocole de la Fondation Métamorphose adopté par l’association Humus France, permet de lancer les expérimentations en vue de la légalisation de l’humusation, en toute sécurité, dans le respect des règles d’hygiène et en accord avec les familles.

Pourquoi ce type de traitement des défunts rencontre tant d’obstacles ?

Cela pourrait être lié à la volonté de rentabiliser les infrastructures des crématoriums qui pourraient, à peu de frais, accueillir une salle annexe pour organiser l’aquamation - L’aquamation consiste à mettre le corps nu du défunt dans 300/400 litres d’eau avec de l’hydroxyde de potassium, dans un récipient à pression à plus ou moins 100 degrés pendant quelques heures pour dissoudre les chairs.- Le liquide brun qui en résulte n’offre aucune autre option que d’être rejeté, avec tout son lot de pollution inévitable, dans les égouts. Qu’en est-il du respect des défunts ? Quant aux os, blanchis, ils sont réduits en poudre pour être remis à la famille dans une urne... comme pour la crémation. Cette technique est issue de l’équarrissage pour se débarrasser des cadavres d’animaux et aucune volonté citoyenne ne s’est jamais manifestée pour réclamer un tel mode de sépulture.

L’association HUMUSATION France a pour vocation de :

Faire connaître le concept, encore trop peu connu, d’humusation auprès du grand public, des acteurs du funéraire, des élus locaux, des élus régionaux et des parlementaires.

Obtenir sa légalisation en tant que pratique funéraire.

Sensibiliser les divers acteurs économiques, politiques et sociaux de l’enjeu écologique majeur que représente l’humusation.

Contribuer à la mise en œuvre de l’humusation en France par la mise en place de centres d’expérimentations scientifiques afin de démontrer ses avantages.

Et aussi de mesurer les impacts environnementaux de l’enterrement et de l’incinération classiques pour pouvoir les comparer avec ceux de l’humusation. Il s’agit d’une opportunité de dire enfin la vérité sur les modes de sépulture actuels, de démystifier le greenwashing et de divulguer les chiffres de l’horreur que représentent le four et la tombe au niveau écologique…

Intégrer l’humusation dans notre vie c’est choisir la renaissance, c’est choisir non pas de limiter la nature mais de l’imiter... et de vivre en parfaite harmonie à ses côtés. Nous avons le devoir collectif de revendiquer le droit à retourner dans l’humus... des racines à la cime des arbres.

L’humusation apportera une réponse aux élus confrontés aux problèmes d'espace dans les cimetières et de pollution liée aux crématoriums.

Une demande des citoyens d'une sépulture écologique et respectueuse de l'environnement

De plus en plus de citoyens s'expriment afin que ce choix funéraire leur soit accessible.

Écologiquement et économiquement, l’humusation est la solution pour permettre à nos corps, au moment du décès, de suivre le cycle complet de transformation en douceur.

Pour les personnes qui acceptent cette logique de la vie et désireuses de participer à ce processus de renouvellement partout présent dans la Nature, il convient de leur en donner la possibilité.

Il n'est cependant nullement question de remplacer les pratiques funéraires existantes par l'humusation, mais simplement de permettre à ceux qui le désirent en leur âme et conscience de rester cohérents avec leurs valeurs écologiques jusqu'au bout.

A ce jour, malheureusement, beaucoup de personnes ayant souhaité bénéficier de l'humusation sont décédées sans que leur volonté ne puisse être respectée.

Le seul obstacle à lever : la légalisation de l'humusation

L'humusation est une évidence pour les personnes qui ont une forte conscience écologique.

Plus nous serons nombreux à exprimer clairement notre souhait de pouvoir bénéficier de ce choix le moment venu, plus nous obtiendrons rapidement sa légalisation.

En l'absence de statut juridique, cette idée novatrice a besoin d’être soutenue. Ce mode funéraire est assurément celui de l'avenir.

A l'heure où les exigences écologiques, sanitaires et éthiques sont de première importance, sa légalisation en France fait partie des priorités.

Il ne fait aucun doute que de plus en plus de décideurs politiques et de citoyens seront convaincus des perspectives extraordinaires que l'humusation offre à la nature et à nos enfants.

Aussi, nous remercions nos parlementaires de bien vouloir déposer une proposition de loi en ce sens.

Nous remercions les membres du Conseil National des Opérations Funéraires de bien vouloir étudier cette alternative innovante (notamment le statut juridique des particules issues de l'humusation qui semble être un des freins majeurs actuellement à la légalisation de l'humusation).

Esther Martinez, octobre 2022

Vice-présidente HUMUSATION France

Siège social : 2 route de Picharou - 24430 COURSAC

associationhumusationfrance@gmail.com

Tél : 06.63.07.24.84 / 06.32.95.99.24

Partager :

loop-blog
Logo professional

Faire de cette grande étape de vie un passage doux empreint douceur et de résilience

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide