img-blog-livre

Mettre des mots sur le deuil : sélection de livres et podcasts pour aider à faire face.

20 septembre 2021

Sur le chagrin et le deuil, trouver un sens à sa peine à travers les cinq étapes du deuil. Elisabeth Kübler-Ross et David Blesser.
Pocket.
Déni, colère, marchandage, dépression, acceptation : telles sont les cinq phases du deuil mises en évidence par les travaux d’Elisabeth Kübler-Ross. Cette analyse traduit cependant parfaitement la diversité des situations. Face à la perte récente -ou prochaine- d’un être aimé, certains cachent leurs émotions, culpabilisent ou se réfugient dans la solitude voire l’hyperactivité. S’appuyant sur de nombreux témoignages, « Sur le chagrin et le deuil » aborde les différentes facettes de la perte. Et nous montre que le deuil est d’abord un cheminement personnel qui nous ramène de la mort vers la vie.

Vivre le deuil au jour le jour.

Docteur Christophe Fauré

Albin Michel

Quand ce livre est sorti la première fois, le deuil était vraiment un tabou. Aujourd'hui, il ne l'est plus et on parle de travail de deuil à tort et à travers. C'est pourquoi Christophe Fauré a fait une nouvelle édition remaniée et augmentée de son livre.
À l'aide de nombreux exemples, il en explique le cheminement, selon la nature du lien au défunt, les circonstances du décès, avec les différentes phases du processus, de la phase de choc, de sidération, à la restructuration. Car accepter le deuil est aussi la seule voie de cicatrisation possible, légitime et nécessaire, qu'il faut pouvoir emprunter si l'on veut justement, un jour, sortir du deuil.
Répondant à des questions fondamentales et tenant compte des évolutions récentes tant sur le plan de l'accompagnement des mourants (Loi Leonetti) que sur l'évolution des rituels (il y aujourd'hui une vraie recherche de rituels pour la cérémonie), ce guide psychologique pour les personnes endeuillées et leur entourage dit et analyse la déchirure. Il permet de savoir à quel point ce que l'on traverse est normal et comment s'en sortir. Il constitue un accompagnement, apporte un éclaircissement et un réconfort inestimables pour celles et ceux qui, confrontés à une terrible douleur, ne savent plus comment avancer.

Faire son deuil : un parcours en 9 étapes pour traverser le chagrin et retrouver la paix intérieure.

Line Asselin

Eyrolles Pratique

Conçu comme une progression en 9 étapes, ce parcours se nourrit de l'expérience d'accompagnement de l'auteur auprès de centaines de personnes endeuillées. Structuré comme une démarche de coaching, il s'appuie sur des exercices pratiques, autant de jalons qui accompagnent le lecteur vers la libération émotionnelle. Il s'adresse à tous car il se fonde sur une approche sensible et une spiritualité universelle, qui constitue un chemin vers une forme de mieux-être intérieur durable.

Vivre après ta mort : Psychologie du deuil.

Docteur Alain Sauteraud

Edition Odile Jacob

Ce livre a moins à faire avec la mort qu’avec la vie. Il ne traite que de ce qui se produit après le décès, il ne s’adresse qu’aux personnes endeuillées et à ceux qui les accompagnent. Parler du deuil, en fait, n’a qu’un seul objet : parler des survivants. » A. S. Est-il normal de souffrir autant après la mort d’un proche ? Combien de temps cela dure-t-il ? Faut-il envisager de se faire aider ? Telles sont les questions que chacun peut se poser à la suite d’un deuil. Or celui-ci est sous-estimé en ce qui concerne ses implications sur la santé et le psychisme : processus d’adaptation à la perte, le deuil peut rencontrer des obstacles et devenir pathologique. S’appuyant sur les travaux les plus récents en psychologie et sur de nombreux cas cliniques, Alain Sauteraud retrace dans ce livre la chronologie du deuil (premières semaines, premiers mois) et indique les symptômes qui doivent conduire à consulter. Puis il ouvre de nouvelles voies de résolution du deuil pour permettre à chacun de continuer l’histoire mais autrement.
Un chapitre consacré au deuil et à l’enfant répond aux questions particulières de celui-ci. Médecin, psychiatre, Alain Sauteraud exerce à Bordeaux. Il accompagne de nombreuses personnes confrontées à un deuil compliqué.

Du côté des romans…

J’ai réussi à rester en vie.

Joyce Carol Oates

Edition Philippe Rey

Le matin du 11 février 2008, Raymond Smith, le mari de Joyce Carol Oates, s’est réveillé avec un mauvais rhume. Il respire mal et son épouse décide de l’emmener aux urgences où l’on diagnostique une pneumonie sans gravité. Pour plus de sûreté, on le garde en observation. Une semaine plus tard, au moment même où il devait rentrer chez lui, Raymond meurt d’une violente et soudaine infection nosocomiale. Sans avertissement ni préparation d’aucune sorte, Joyce est soudain confrontée à la terrible réalité du veuvage. Au vide. À l’absence sans merci. J’ai réussi à rester en vie est la chronique du combat d’une femme pour tenter de remonter de ce puits sans fond. De poursuivre une existence amputée du partenariat qui l’a soutenue et définie pendant près d’un demi-siècle. En proie à l’angoisse de la perte, à la désorientation de la survivante cernée par un cauchemar de démarches administratives, et les absurdités pathétiques du commerce du deuil, Oates décrit l’innommable expérience du chagrin, dont elle ne peut s’extraire qu’à grande peine, de temps à autre, en se tournant vers ses amis.

Veuf.

Jean-Louis Fournier

Le livre de poche

« Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre. C'est bien triste. Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. […] J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. […] Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie ». J.-L. F

Sylvie est partie la première. […] Dans ce livre qui lui rend hommage, Jean-Louis Fournier lui dit, comme à son habitude, avec tendresse et retenue, et avec la dérision dont il sait faire preuve en toutes circonstances, des choses si belles qu’elles devraient lui donner envie de revenir.

La vie, après.

Antoine Leiris

Edition Robert Laffond.

Antoine Leiris a perdu sa femme le 13 novembre 2015 au Bataclan. Vous n'aurez pas ma haine, son précédent livre, racontait les jours d'après, pour lui et son fils Melvil. Quatre ans plus tard, tous deux ont changé et grandi. Antoine Leiris n'est plus le même homme, ni le même père ; Melvil est devenu un petit garçon. C'est ce voyage que raconte La Vie, après. Celui d'un homme et de son fils qui ont poursuivi, malgré tout, leur chemin vers la vie. Un récit affectif et lumineux, qui dit combien l' écriture est source et témoin du vivant.
" J'ai attendu de nous savoir solides pour reprendre la plume. J'ai alors tenté de consigner les mues, cette écume du changement, depuis la perte de tous les repères jusqu'à cet instant où le ciel se dégage, presque d'un coup. C'est là que vient la vie, après. "

Et pour les petits …

Tu vivras dans nos coeurs pour toujours.

Britta Teckentrup

Larousse.

Renard a vécu une vie longue et heureuse. Mais un jour vient où il est fatigué... Il s'endort alors pour toujours... Dans la forêt, tous ses amis se réunissent. Ils se souviennent des jours heureux passés avec lui. Renard restera dans leur coeur pour toujours. Un texte d'une incroyable délicatesse pour évoquer avec les petits, de façon imagée et poétique, la disparition d'un être cher...

Le petit livre de la mort et de la vie.

Delphine Saulière D’Izarny-Gargas

Bayard Jeunesse

Si chaque être humain s'interroge sur les grandes étapes de la vie (naître, grandir, vieillir, mourir), peu savent donner des réponses adaptées à un enfant qui pose des questions sur la mort ou qui est confronté à un deuil. Or pour dénouer des sentiments d'angoisse ou de tristesse, rien ne remplace la parole et le dialogue. L'auteur a travaillé à partir de vraies questions d'enfants et y répond simplement à raison d'une question par double. C'est quoi, mourrir ? Comment meurt-on ? Où va-t-on quand on est mort ? Que fait-on du corps ? Pourquoi la mort fait-elle si peur ? etc… Si le livre n'évite pas les sujets difficiles comme par exemple la souffrance et le suicide, il veut donner de l'espoir et expliquer que la mort fait partie de la vie et lui donne son sens. Il veut rassurer l'enfant, l'aider à comprendre que la mort n'est pas morbide mais naturelle.

Où es-tu parti ?

Laurence Afano

Editeur Alice Eds

" C'était un dimanche. Ce jour-là, tu t'es cogné la tête. On m'a dit que tu ne te relèverais plus, mais je n'ai pas bien compris. Tu étais mon grand frère. "
Comment expliquer la mort aux jeunes enfants ? C'est cette question délicate que ce livre aborde avec pudeur et délicatesse. Tous les sentiments que l'enfant éprouve lors de la perte d'un être cher - colère, impuissance, incompréhension, tristesse - sont décrits par Laurence Afano à travers les yeux d'une petite fille. Son grand frère a disparu : où se cache-t-il ? Pourquoi ne revient-il pas ? Un album intelligent et plein d'émotion.

Du coté des podcasts…

« Traversé » Maïa Mazaurette / France Inter

Maïa Mazaurette a perdu son petit ami, subitement à 29 ans. De ce deuil difficile et brutal est né une collection de podcasts sur France Inter, « Traversé ». Avec elle, des personnalités se confient, au creux de l’oreille, sur des moments qui ont bouleversé leur vie et changé leur regard sur le monde. Apprendre en écoutant les autres.
"Le 23 juin, ça fera sept ans que Soren est mort. C’était mon fiancé. Il avait 29 ans. Son cœur a cessé de battre - une mort toute simple, un hasard statistique. C’est quelque chose qui peut arriver- le genre d’histoire dont j’étais persuadée qu’elle n’arrivait qu’aux autres.
Sept ans plus tard… je continue de penser que ça n’arrive qu’aux autres, comme si ça ne m’était pas arrivé, à moi. Soit je suis résiliente, soit je suis stupide. Ce n’est pas à moi de trancher.
Tout ce que je peux vous dire, c’est que mon histoire n’est pas une histoire triste. Je vais vous raconter comment les vivants traversent la mort - en l'affrontant, pas en l'évitant. Et parlant, pas en se taisant. Le silence est pour les morts : cette fois, on se dit tout."

« Mes p’tites questions sur le deuil » Laurence Brun

Laurence Brun est thérapeute du deuil. Dans chaque (court) épisode, 4 à 6 minutes, elle partage avec nous les questions que se posent les endeuillés qu’elle accompagne.
Quelles soient existentielles, pertinentes, surprenantes parfois… sa créatrice a eu envie de partager avec nous certaines d’entre elles et les réponses qu’elle peut apporter. Peut-être cela vous aidera-t-il à élaborer vos propres réponses. Et cela vous permettra certainement d’en discuter avec votre entourage.
Délicat podcast qui flirte avec les grandes questions existentielles. On réfléchit beaucoup derrière l’écoute des épisodes toujours pertinents et touchants.

« Demain il fera beau » / Itunes store

A chaque épisode, entre trente et quarante minutes, Anne recueille le témoignage de femmes et d’hommes endeuillés afin de rendre moins tabou le sujet de la mort. Elle et son invité(e) retracent ensemble les étapes de leur chemin de deuil et tentent de connaitre les leviers qui leur ont permis avec le temps de croire en la Vie ! En plus d'évoquer le sujet du deuil tel qu'il est vécu au lendemain du décès, ce podcast aborde le sujet de la vie de tous les jours, longtemps après le traumatisme de la perte d’un proche. Magnifique podcast où l’on s’identifie à chaque témoignage et qui aborde le thème de la vie pour réparer les vivants.

« La mort et nous » / France culture

Que reste-t-il de nos proches après leur disparition ? Comment les vivants composent-ils avec ce sentiment de vide, d’injustice parfois, qui les renvoie inconsciemment à leur propre finitude ?
Avec pudeur et délicatesse Virginie Bloch-Lainé entre dans son sujet - la mort- déclinée en quatre émissions d’une heure, par son versant intime.

Découvrez également notre article conseil : quelles thérapies pour faire son deuil ?

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide