Accueil > Blog > Tout savoir sur les forêts cinéraires en France
foret cineraire en france

Tout savoir sur les forêts cinéraires en France

2 Septembre 2022

Partager :

La forêt comme dernière demeure… qui peut imaginer un meilleur endroit pour reposer en paix ? Ce rituel funéraire d’un nouveau genre séduit de plus en plus de personnes qui se sentent concernées par l’environnement. Les forêts cinéraires existent déjà en Allemagne et des démarches ont été initiées en France. Explications.

Après un décès, en France, vous avez le choix d’être inhumé ou d’être incinéré, c’est une obligation légale, il n’existe pour l’instant pas d’alternative. Avec l’émergence de l’urgence écologique d’une part et la volonté de s’approprier les grands événements de la vie d’autre part, le secteur funéraire a vu naître ces dernières années, des alternatives pour atténuer l’impact écologique des funérailles. Du côté de l’inhumation, il existe aujourd’hui la possibilité de remplacer le cercueil en bois par un cercueil en carton ou autre, d’enterrer le cercueil en pleine terre dans un cimetière écologique, ou même de limiter la pollution lors des déplacements avec l’utilisation d’un corbillard électrique.

Du côté de la crémation , il existe des urnes biodégradables, ou la possibilité de disperser les cendres en pleine nature, et ainsi ne pas dépenser d’énergie dans la fabrication d’un monument cinéraire. De nombreuses innovations écologiques existent, et tout récemment, est apparue une pratique qui a vu le jour en Allemagne : la possibilité d’enterrer une urne sous un arbre, dans une forêt cinéraire.

Comment fonctionne une forêt cinéraire ?

Une forêt cinéraire est une forêt dédiée au développement d'obsèques durables. Comme dans un cimetière traditionnel, la famille doit, dans un premier temps, acheter une concession auprès de la mairie à laquelle est rattachée la forêt. Dans un deuxième temps, elle choisit l’arbre au pied duquel seront inhumées les cendres du défunt. L’urne funéraire biodégradable qui renferme les cendres sera alors enterrée au pied de l’arbre désigné. Une étiquette en bois, sur laquelle sont inscrits les nom, prénom, ainsi que les dates de naissance et de décès du défunt, sera ensuite accrochée sur une cordelette et placée autour du tronc de l’arbre en guise de stèle.

Les avantages écologiques de la forêt cinéraire

Face au manque de place dans les cimetières et à la volonté de plus en plus de personnes de s’inscrire dans une démarche éco-responsable, même après leur mort, les forêts cinéraires semblent être une bonne alternative. Ce projet présente également un autre avantage écologique : il permet aux forêts concernées par ce projet d’être protégées de toute exploitation forestière.

Un symbole fort pour le deuil périnatal

Pouvoir se recueillir dans un lieu est important pour les personnes qui restent et doivent traverser le deuil. Le recueillement est comme un rendez-vous avec la relation qui nous unissait à l’être aimé, et qui permet, petit à petit, d’accepter l’absence. Mais dans certains cas, comme dans celui de la mort périnatale, il n’existe pas ou peu de lieu, où la famille qui a perdu un être cher peut venir se recueillir et rendre hommage à la petite vie partie bien trop tôt. L’importance de la dimension spirituelle n’est pas à négliger : une forêt est un cadre paisible et invite les proches du défunt au recueillement. Les cendres contribuent à nourrir un arbre et pour les personnes qui font ce choix, c’est aussi une façon de prolonger la vie. Un beau symbole du retour à la nature.

La symbolique de l’arbre

Depuis la nuit des temps, l’arbre inspire, dans toutes les cultures, religions et sagesses anciennes. L’arbre de vie existe aux quatre coins du globe : mystérieux, fort, éternel, protecteur … Il a toutes les qualités pour être symboliquement la dernière demeure de l’être humain. Transformer une forêt en un lieu de repos pour la personne dont la vie se termine, c’est rappeler à chaque personne qui viendra s’y recueillir, que l’être humain n’est pas extérieur à cette nature, il en fait partie.

Que dit la loi française ?

Jusqu'à présent, le statut juridique des forêts cinéraires en France était flou. Des initiatives privées ont vu le jour, mais elles ne disposaient pas d'un cadre légal adapté et elles ont été interdites.

La première forêt cinéraire a vu le jour à Arbas, en Haute-Garonne grâce à Elia Conte-Douette. Cette consultante en développement durable en région toulousaine a convaincu la petite commune d’Arbas de consacrer une parcelle d’un peu plus d’un hectare au dépôt d’urnes funéraires. Plus de deux années ont été nécessaires pour finaliser le projet, le temps d’étudier sa faisabilité, d'entraîner la mairie avec elle, de trouver le terrain adéquat et, enfin, d'obtenir les autorisations préfectorales. A ce jour le projet a dû interrompre provisoirement les dépôts d’urnes suite à un blocage juridique. Ailleurs, plusieurs associations, notamment « Au-delà des racines », à Strasbourg, s’activent pour convaincre des municipalités d’adopter cette solution.

Suite à une question posée au Sénat en décembre 2021, la ministre de la cohésion des territoires a précisé le cadre législatif des forêts cinéraires.

Il en ressort que :

  • Les forêts cinéraires sont des sites funéraires comme les autres. Elles répondent donc aux mêmes dispositions législatives que les cimetières.
  • En conséquence, aucune forêt cinéraire privée ne peut exister en France car les cimetières dépendent exclusivement de la responsabilité des communes.
  • Mais les communes peuvent tout à fait créer une "forêt cinéraire", comme elles le font avec les cimetières. Elles peuvent y vendre des concessions cinéraires dans les mêmes dispositions légales (durées, ...) que pour les cimetières.

L'existence des "forêts cinéraires" en France est donc officiellement validée et les communes peuvent désormais en créer librement. Il ne serait pas surprenant que de plus en plus de communes se saisissent de l'opportunité dans les années à venir.

Partager :

loop-blog

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide