Accueil > Guides > Comment rendre hommage à une personne décédée ?

Comment rendre hommage à une personne décédée ?

Partager :

À la disparition d’un être cher, il existe de nombreuses manières de lui rendre un bel hommage. Pour les plus proches, la cérémonie d’adieu est l’occasion de se recueillir et d’honorer dignement le défunt. Un texte, une musique sélectionnée avec soin, ou encore une citation à son image, sont une jolie façon d’évoquer qui il était et ce qu’il aimait. L’écriture d’un discours ou d’un poème est aussi riche de sens et de symbole. Que l’on soit proche ou moins proche, famille, ami ou simple connaissance, il est également possible de rendre hommage au défunt grâce à des offrandes : fleurs, dons, bougies, messes ou encore arbres du souvenir. On vous dit tout.

Comment rendre hommage au défunt lors de la cérémonie des obsèques ?

Ecrire un hommage qui lui ressemble

Pas facile de trouver les mots justes en de telles circonstances. La peur d’être submergé par l’émotion le jour de la cérémonie amène certains à renoncer... Voici donc quelques conseils pour vous lancer, et ainsi rendre l’hommage qu’il se doit à votre proche décédé :

  • L’objectif d’un éloge funèbre est de s’adresser au défunt mais également à l’assemblée des proches qui sont réunis en ce jour si particulier. Soyez sincère, fidèle et subjectif dans votre discours… nul besoin d’écrire sa biographie. Il ne faut donc pas avoir peur d’écrire un texte trop personnel. Certes, vous allez le lire devant un public, mais l’assemblée sera touchée si votre texte est sincère et que vous laissez parler vos émotions.
  • Vous pouvez choisir de vous concentrer sur certains aspects de sa vie, une de ses passions, sur les qualités qui le caractérisaient ou encore sur un ou des moments forts qui vous ont unis. Il faut que l’hommage soit avant tout personnel, qu’il vous ressemble et qu’il ressemble également à votre proche ou ami décédé.
  • Privilégiez la simplicité. Rappelez-vous que votre texte a vocation à être lu en public. Il doit donc être compréhensible par tous. Bannissez les mots ou expressions trop complexes qui pourraient ne pas être compris par tous. Laissez parler votre coeur, tout simplement.

Nos conseils

Un grand discours n’est pas nécessaire et quelques mots bien choisis seront suffisants, deux minutes, pour vous donner une idée, est une bonne durée pour un discours. Il est également fortement conseillé de ne pas improviser et d’écrire le discours avant la cérémonie. Il est à noter que l’émotion peut ressurgir à la lecture du discours, un discours préparé et parfois appris par cœur peut faciliter les choses dans ce cas. On peut également envisager de confier la lecture de son texte à une tierce personne. On conseille souvent d’utiliser la première personne du pluriel pour s’exprimer, le ‘nous’ permet d’associer les personnes présentes au discours.

Un texte d’hommages peut aussi être collectif. Rien ne vous empêche de vous réunir entre frères et sœurs ou amis pour l’écrire à plusieurs. Il faut simplement avoir en tête que rédiger cet éloge peut prendre du temps. Dans la mesure du possible, ne vous y prenez donc pas à la dernière minute. Procéder en plusieurs phases peut vous aider à le construire et à le rédiger sereinement. Vous pouvez dans un premiers temps coucher sur le papier les idées importantes que vous souhaitez faire passer, les anecdotes qui vous reviennent, lister les qualités du défunt. Puis, revenir dessus à tête reposée pour mettre le texte en forme et éliminer tout ce qui n’est pas essentiel. Rappelez-vous que pour rendre un bel hommage, le texte doit être succinct. Un long texte, même lu par le plus grand poète, peut perdre une assemblée en deuil. Enfin, cette perspective ne doit pas vous mettre la pression ou vous empêcher de vivre la cérémonie à cause du stress. Si le jour-même, vous estimez être trop fragile pour lire votre texte, sentez-vous à l’aise pour confier cette tâche à un proche ou au maître de cérémonie.

Si malgré tout, vous avez du mal à trouver les mots justes, voici quelques exemples de discours qui peuvent vous aider dans la rédaction de votre éloge funèbre.

S’inspirer des grands auteurs en lui dédiant un texte ou un poème

Ceux qui n’osent pas se lancer dans l’écriture pourront adapter un texte d’auteur sur la perte et le deuil. D’Antoine de Saint-Exupéry à Victor Hugo, de nombreux auteurs ont écrit des textes magnifiques sur le sujet. Rien ne vous empêche d’en choisir un qui correspond à votre ressenti, de vous en servir comme base et de l’adapter. Ce texte sera alors empreint de vos valeurs et de la personnalité du défunt. Il conviendra juste de citer le nom de l’auteur de l’œuvre originale à la fin de votre lecture. Les thématiques abordées font généralement référence à l’au-delà ou à l’espérance. Si vous ne vous sentez pas en mesure de prendre la parole pendant la cérémonie de funérailles, vous pouvez demander au maître de cérémonie de lire un ou plusieurs textes en votre nom.

Découvrez ici 20 textes et poèmes pour une cérémonie hommage à un parent, un ami ou un proche décédé

Envoyer des fleurs

L’offrande de fleurs de deuil est une tradition très ancienne, présente dans la plupart des cultures. Elle témoigne de notre affection ou de notre amour pour le défunt. Les fleurs nous permettent d’exprimer toute la profondeur de nos sentiments envers la personne disparue. Elles sont aussi une façon de célébrer ses goûts et sa personnalité, en fonction des variétés choisies. Car les fleurs ont un langage et, dans le deuil, peuvent être un moyen d’exprimer nos pensées, lorsque les mots ne viennent pas. Offrir des fleurs, c’est donc honorer la mémoire du défunt, mais également témoigner notre soutien aux plus proches. À travers cette offrande, nous leur apportons sympathie et réconfort. Par leur beauté, les compositions florales, sous toutes leurs formes (gerbes, bouquets, plantes, couronnes, etc.), contribuent à adoucir l’épreuve des funérailles. Hautement symboliques, elles sont messagères d’espoir : elles célèbrent la vie de l’être aimé et incarnent la pérennité de son souvenir.

Les fleurs sont donc un bon moyen d’honorer la mémoire d’un disparu. Elles accompagnent les proches dans cette épreuve… Choisissez des fleurs qui avaient une signification pour le défunt ou faites votre choix en fonction de l’intention que vous souhaitez porter. Cette source de réconfort offre un bel au revoir à l’être cher perdu.

Choisir une musique symbolique que le défunt aime

Qu’elle soit civile ou religieuse, la cérémonie de funérailles peut-être personnalisée par des musiques choisies par la famille. Nous vous conseillons de ne pas sélectionner plus de cinq morceaux. Afin de vous aider dans le choix des musiques, vous trouverez ci-dessous une sélection des titres pour rendre hommage à un proche disparu.

Préserver la mémoire du défunt au fil du temps…

Faire un don au nom d’un défunt

De plus en plus populaire, le don au nom d’un défunt peut-être une belle et originale manière de rendre hommage à un défunt. On peut choisir une cause qui lui tenait à cœur : enfant, maladies, pauvreté, environnement, mais également participer aux frais des obsèques… Ce don est une manière de saluer l’existence du disparu en apportant un impact bénéfique sur la société.

Voici les raisons les plus courantes pour lesquelles les gens font des dons après le décès d’un être cher :

Frais d’obsèques

L’une des raisons les plus courantes est de contribuer aux frais d’obsèques. Si la personne n’a pas eu le temps de planifier financièrement ses propres funérailles, ces frais incombent à la famille. Les dons pour les frais funéraires offrent un soutien en cas de besoin.

Soutenir la recherche médicale

Une autre raison pour laquelle de nombreuses personnes font des dons est de soutenir une cause liée au décès de la personne. Par exemple, si l’être cher est décédé des suites d’une maladie, d’une blessure ou d’une affection, faire un don à la recherche médicale est un excellent moyen d’honorer sa mémoire et de travailler à sa guérison.

Hommage à une cause importante

Chacun a des choses qui le passionnent. Si la personne décédée était passionnée par une cause particulière, comme les droits des animaux ou les préoccupations environnementales, faire un don à ces causes en leur mémoire est un hommage puissant à ses passions.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez, de votre vivant, anticiper vos directives en matière d’obsèques, en les organisant dans les moindres détails… pour ensuite mieux les oublier ! Plusieurs raisons motivent cette démarche : éviter des soucis à sa famille, prévenir d’éventuels conflits, avoir une cérémonie qui vous ressemble jusqu’au bout… Toutes ces directives peuvent être réglées avec la création d’un espace personnel sur Alanna. Permettant à chacun de renseigner ce qu’il souhaite, et quand il le souhaite, via un espace gratuit, libre et complètement privé, cette page personnelle est une véritable passerelle entre vous et vos proches. Ces informations « pratiques », moins formelles qu’un testament, et surtout plus émotionnelles, vous donnent la possibilité d’exprimer vos souhaits, pour l’organisation de la cérémonie, la musique, les fleurs, la dispersion des cendres… ou encore pour de futurs dons à une association ou cause qui vous tient particulièrement à coeur.
Vous pouvez créer votre compte sur Alanna en quelques clics ici.

Organiser une commémoration

La commémoration, qui peut prendre la forme d’un repas ou d’une balade dans un lieu symbolique, vous permettra de rendre hommage au défunt et de partager des souvenirs positifs avec ses proches et ses amis. En cas de crémation, il peut aussi s’agir d’un moment choisi pour disperser les cendres. Lire des discours, évoquer des souvenirs, écouter des chansons... tout est possible en ce moment de commémoration collective.

Rendre hommage en plantant un arbre du souvenir

Planter un arbre en souvenir, pour un être aimé, reste un beau moyen de lui rendre hommage. L’arbre, synonyme de vie, grandira au fil des années, en perpétuant ainsi la mémoire du disparu. Il deviendra un souvenir vivant, éternel, source de force. De plus, il offrira aux proches un paisible lieu de recueillement. Tout comme les fleurs, les arbres ont un langage. Le chêne, par exemple, symbolise la puissance et la pérennité. Dans la culture orientale, le saule incarne l’immortalité. Le tilleul, lui, offre la protection… Planter un arbre du souvenir (ou arbre de mémoire) est également une démarche écologique, un geste en faveur de notre planète.

Créer un album/livre souvenir

Le livre de souvenirs aide à laisser une trace. Les photos sont essentielles lors du deuil. Elles permettent de revivre les moments importants de la relation et aident à préserver un lien avec le défunt. Faire un livre à plusieurs permet également de libérer la parole et traverser collectivement l’épreuve du deuil. En effet, ce livre de souvenirs est issu de la participation et du vécu de chacun. Et n’oublions pas que de réunir ces photos dans un livre permet de créer un souvenir qui pourra être partagé et transmis aux générations futures pour accompagner le récit du défunt.

Se recueillir en déposant des fleurs pour le défunt.

Le premier moment pour fleurir une tombe est le jour des obsèques. Mais il est aussi possible de la fleurir tout au long de l’année, lors d’occasions spéciales (anniversaire de la personne décédée, Toussaint…) En cas de crémation, vous pouvez également rendre hommage au défunt par des fleurs que vous disposerez sur le lieu de la dispersion des cendres, ou même dans un jardin du souvenir, présent dans tous les cimetières.

Allumer une bougie

Une bougie allumée exprime la lumière, mais aussi l’élévation et la pureté. Au-delà de sa symbolique religieuse, elle est vectrice d’apaisement et de quiétude. C’est pourquoi la bougie est souvent utilisée pour rendre hommage à un défunt. Elle peut être déposée sur le cercueil ou sur la sépulture, après la cérémonie d’obsèques. Et quand les proches ne peuvent participer aux funérailles, allumer une bougie, chez soi, peut également les aider à créer un environnement propice au recueillement. Beaucoup de personnes allument des bougies, chez eux, toute l’année, en hommage à un proche décédé. Cette pensée, qui est directement adressée à la personne morte, permet de penser à l’autre, pudiquement et simplement. Un moment qui n’appartient qu’à vous et l’autre, qui n’est plus là.

Célébrer une messe

Pour les personnes de confession catholique, rendre hommage à un être cher en faisant célébrer une messe à son intention apporte un grand réconfort. Par cette offrande, le croyant remet entre les mains du Seigneur le défunt, mais lui confie également ses proches dans l’épreuve. Offrir une messe, c’est ainsi accompagner l’âme du mort dans son chemin jusqu’à Dieu, grâce aux prières des vivants. Aujourd’hui, l’Église catholique a fait évoluer cette tradition ancestrale : une plateforme numérique permet aux fidèles de demander la célébration d’une messe dans la paroisse dans leur choix.

Créer un espace de souvenir en ligne.

Rendre hommage à une personne décédée, c’est avant tout la célébrer ! Parler d’elle, évoquer des souvenirs. Alanna remplit ce rôle et offre un espace aux familles pour garder en mémoire l’histoire de leurs proches disparus. C’est un beau moyen de transmettre le souvenir aux plus jeunes et de se retrouver autour de moments heureux. En mémoire de ceux qui vous ont quittés, vous pouvez leur créer un espace souvenir en ligne sur notre site.

Alanna vous permet de rendre un hommage personnalisé à votre parent ou proche disparu. Grâce à cette espace, vous pourrez entretenir sa mémoire en déposant des messages, des photographies, anecdotes… Vos proches et ceux du défunt pourront également vous envoyer des messages de condoléances ou toutes autres marques de sympathie. Aussi, vous pourrez indiquer à vos proches d’éventuelles cérémonies à venir, cérémonie anniversaire, commémoration… Pour en savoir plus, découvrez notre page dédiée à l’Espace Souvenirs.

Partager :

Partager :

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

En savoir plus ?

Retrouvez notre Blog