Accueil > Guides > Texte hommage à mon frère décédé

Texte hommage à mon frère décédé

Partager :

Après le décès d’un être cher, il n’est pas toujours facile de trouver les mots justes. Il est parfois encore plus difficile de s’exprimer lorsque le décès concerne un membre de sa famille proche. Pour vous aider, Alanna vous propose 6 textes d’éloge funèbre pour rendre hommage à un frère décédé.

L'éloge aussi appelée oraison funèbre est un discours prononcé par l’entourage en l’honneur du défunt au cours de la cérémonie d’adieux.

L’amour ne disparaît jamais

La mort n’est rien
Je suis seulement passé dans la pièce à côté
Je suis moi, tu es toi
Ce que nous étions l’un pour l’autre
Nous le sommes toujours.

Donne moi le nom que tu m’as toujours donné
Parle moi comme tu l’as toujours fait
N’emploie pas un ton différent
Ne prends pas un air solennel ou triste
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié
Elle est ce qu’elle a toujours été
Le fil n’est pas coupé
Pourquoi serais-je hors de ta pensée parce que je suis hors de ta vue ?
J’attends, je ne suis pas loin
Juste de l’autre côté du chemin
Tu vois tout est bien.

Henry SCOTT

Hélas mon frère

Hélas mon frère,
Car rien de ce que renferme la terre,

Ne troublera notre cœur dans la demeure de l’éternité,
Lorsqu’on quitte son corps, on rompt aussi le charme
Qui enchaîne le cœur aux richesses du monde.

Nous sommes avec toi, Mikhal, tu es avec nous,
Avec nous tu montes à la source de la lumière éternelle ;
Tu y oublieras toutes les souffrances, tes chagrins, tes douleurs,
Tu y coifferas une couronne de myrrhe, un diadème de clarté ;
Le voile de la création se lèvera devant tes yeux,
Secrets, mystères, énigmes insondables
Procureront à ton âme une jouissance éternelle ;

Dans les hauteurs de l’univers, tu chanteras parmi les étoiles du matin.

Y. L. GORDON

La douleur

On a mal au fond de soi
On se sent diminué, moins que ce qu’on était.

Vide.
Dépossédé.
Perdu et incomplet.
Douleur, un mot qui fait mal.
Mais, s’il y a quelqu’un pour la partager,
Elle devient endurable et prend sa place
Dans l’ordre des choses
Comme un moment d’être
Plein de grande émotion
Et un moment de proximité,
Où on grandit,
Et devient plus
Que ce qu’on a été.

Il n’est plus

Mon âme ne cesse de gémir, mes yeux de pleurer,
Les sentiments de mon cœur s’agitent comme une mer tumultueuse,
A ton propos, Mikhal, qui vient de descendre au tombeau,
Même si mes yeux étaient les cheminées du ciel,
Mes pensées des nuages, mes paroles des averses de pluie,
Comme mes pleurs pourraient-ils exprimer l’immensité de ma peine ?

Si j’étais un chacal et ma demeure la forêt,
Si ma voix était celle du vent hurlant en tempête,
Alors mon frère, je te pleurerais éternellement,
Eté je ferais pleurer avec moi chaque pierre, chaque roche ;
La mort cruelle prendrait conscience de ce que je perds,
Comprendrait la gravité de son crime, l’atrocité de son méfait.

Y.L GORDON

Tu as beaucoup voyagé

Tu as beaucoup voyagé,
D’un coin à l’autre,
Tu allais où on t’envoyait.

Partout, tu t’es fait des amis,
Partout tu as laissé des souvenirs.
Nous repensons aujourd’hui à cela.

Mais aujourd’hui, c’est un autre voyage,
Qui t’emmène loin de nous,
Dans un autre pays.

Ce pays d’où personne ne revient,
Parce que c’est l’aboutissement de tous nos voyages
De toutes nos courses et de nos recherches.

Tu es parti vers ce pays mystérieux.

Nous espérons te retrouver un jour,
Au terme de notre propre voyage.
Quand nous parviendrons
Nous aussi à cette maison où
Tu nous attends pour fêter
Ensemble le monde nouveau.

Les Étoiles

Les gens ont des étoiles qui ne sont pas les mêmes,
Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides,
Pour d’autres, elles ne sont rien que de petites lumières,
Pour d’autres qui sont savants, elles sont des problèmes.
Pour mon businessman, elles étaient de l’or.

Mais toutes ces étoiles-là se taisent.
Toi, tu auras des étoiles, comme personne n’en a,
Et quand,
Tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai l’une d’elles,
Alors ce sera toi comme si riaient toutes les étoiles.

Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !

Antoine de SAINT EXUPERY

Comment rendre hommage à votre frère décédé ?

Vous pouvez lui créer un Espace Souvenirs gratuitement, c’est-à-dire un lieu de recueil sur lequel vous pourrez rassembler vos meilleurs souvenirs et commémorer sa mémoire seul.e ou à plusieurs, avec tous ceux qui l’ont connu.

Retrouvez d’autres modèle de discours d’obsèques : 20 textes et poèmes pour rendre hommage à un proche décédé Exemples éloges et hommages funèbres

Partager :

Logo professional

Agapè propose conseils et accompagnement funéraires

Partager :

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

En savoir plus ?

Retrouvez notre Blog