Accueil > Guides > Comment accompagner une personne en fin de vie ?

Comment accompagner une personne en fin de vie ?

Partager :

Lorsque le diagnostic tombe et que l’on sait qu’une personne malade ne pourra être sauvée, il s’agit d’une période particulièrement compliquée à appréhender. Cela touche bien sûr la personne en fin de vie, mais aussi les proches qui l’accompagnent dans cette étape.

Alors, comment bien accompagner une personne en fin de vie tout en se préservant lors de cette démarche ? Découvrez notre guide pour vous préparer.

Que signifie "la fin de vie" ?

Tout d’abord, il est important de comprendre ce qui se cache derrière le terme de “fin de vie”. Celle-ci est décrétée par les médecins lorsque les traitements médicamenteux ne sont plus en capacité de sauver la personne. À partir de cette annonce, la fin de vie peut durer entre quelques jours et plusieurs mois.

Cela peut concerner des personnes touchées par des cancers sans perspective de guérison ou toutes autres maladies pouvant aussi être liées à la vieillesse.

Bien souvent, et afin de soulager les douleurs, un traitement palliatif est administré par les médecins. L’objectif est alors orienté vers l’apaisement du patient afin qu’il termine ses derniers jours sans souffrance. Ce traitement peut être suivi à domicile, en milieu hospitalier ou en maison de retraite pour les séniors.

S’ils sont suivis à domicile, ces soins palliatifs peuvent être dispensés par des infirmiers libéraux, des services d’hospitalisation à domicile, des réseaux de soins palliatifs, etc… Ils sont accessibles sur prescription médicale et intégralement remboursés par l’Assurance Maladie.

Nos conseils pour accompagner un proche en fin de vie

Le rôle des proches et de la famille est primordial dans une telle situation. Ils doivent, tout comme la personne malade, accepter la nouvelle, puis entourer et aider au maximum dans cette dernière épreuve. Voici 5 conseils pour accompagner une personne en fin de vie.

Restez vous-même, tel que la personne vous a toujours connu

Malgré la peur et la tristesse, essayez de garder une attitude naturelle, positive et réconfortante pour le malade. Bien qu’il soit tout à fait normal d’évoquer la maladie et les difficultés de temps à autre, la personne en fin de vie a également besoin d’entendre des discussions du quotidien, des projets et de bonnes nouvelles. Lors de ces échanges, son objectif sera sans doute de se sentir utile et encore impliquée dans votre vie.

Faites-lui comprendre que vous êtes présent pour elle/lui

Votre présence sera la plus belle des choses. Car un proche en fin de vie a besoin de maintenir le lien social et sentir que la vie continue pour les personnes qu’il aime. Lorsque vous en ressentez le besoin, vous pouvez lui manifester votre attachement en lui prenant la main et en le rassurant sur vos sentiments vis-à-vis de lui.

Communiquez et partagez

Continuez à communiquer sur divers sujets, en vous montrant à la fois attentif et positif. Cela peut être des discussions fortes pour garder le lien, des souvenirs que vous avez partagés ensemble ou encore l’annonce de projets à venir.

Aussi, si la personne vous parle de ses choix et souhaits concernant sa fin de vie (dons d’organes, funérailles, crémation), soyez à l’écoute, ouvert et sans jugement afin que ses dernières volontés soient respectées.

Vous pouvez également organiser des visites ou des appels téléphoniques avec des personnes que votre proche souhaite voir afin de leur faire ses adieux ou partager des souvenirs.

Soyez transparent sur le plan médical

Souvent, on pense qu’épargner la personne malade concernant des informations médicales difficiles à entendre (temps de vie restant, effets secondaires des traitements, etc) est une bonne chose. Pourtant, il est important que la personne puisse se préparer, à la fois physiquement et mentalement, à ce qui l’attend. La sincérité des proches et de la famille est donc quelque chose d’important qui l’aidera à partir avec dignité.

N’oubliez pas les moments de calme

Enfin, votre proche aura également besoin de moments de repos et de périodes calmes et silencieuses. En tant qu'accompagnateur, il est aussi important de respecter cela, sans essayer de vouloir à tout prix meubler la conversation. Une présence calme et apaisante est donc recommandée dans ces moments-là.

Se préserver lorsqu’on accompagne une personne en fin de vie

En tant qu'accompagnateur, vous devez également vous préserver tout au long de cette démarche.

En effet, vous êtes dans une période difficile durant laquelle vous devez faire face à un deuil anticipé qui consiste à imaginer ce que sera son quotidien sans cette personne. S'ajoutent à cela différentes émotions : la peur, les craintes, les regrets… C’est un processus tout à fait normal, similaire à ce que l’on peut ressentir pour le deuil après le décès. Ces sentiments sont bien sûr totalement justifiés et il ne faut en aucun cas les refouler.

C’est pour ces différentes raisons qu’il est nécessaire de se préserver et de prendre soin de soi. Cela permet de mieux profiter du temps qui reste à partager avec l’être cher et de ne pas porter atteinte à sa propre santé.

Concrètement, il est recommandé que vous soyez, vous aussi, accompagné par des personnes proches qui sauront vous écouter et vous épauler. Vous pouvez également vous faire accompagner par un professionnel de santé qui sera apte à vous aider et vous conseiller.

Ensuite, trouvez des activités quotidiennes qui vous font du bien : du sport, de la lecture, des balades. Cela participe à prendre soin de votre santé physique et émotionnelle.

Et enfin, passez du temps de qualité avec votre proche en fin de vie pour vous préparer à la séparation.

En conclusion, toute la subtilité dans le fait d’accompagner une personne en fin de vie est de trouver un équilibre entre le fait d’être présent, à l’écoute et réconfortant tout en lui laissant des moments de calme et de repos. Il s’agit également de ne pas oublier de prendre soin de soi physiquement et mentalement afin de se préparer le plus sereinement possible aux événements qui vont suivre.

Découvrez tous nos autres guides Alanna pour vous accompagner dans vos démarches.

Pour accompagner au mieux votre proche, vous pouvez également lui proposer de s’inscrire sur Alanna ! Grâce à cet espace personnel totalement gratuit, il pourra indiquer ses dernières volontés, laisser des messages à destination de ses proches ou encore communiquer ses souhaits pour la cérémonie. Cet espace offre un moyen qui permet à chacun de renseigner quand il le souhaite ce qui est important afin d’être plus apaisé face à cette étape.

Partager :

Logo professional

Cérémonies funéraires laïques et cérémonies du souvenir personnalisées

Partager :

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

En savoir plus ?

Retrouvez notre Blog