Comment se passent des obsèques civiles ?

arrow-right Voir tous les guides

Chaque vie est unique, pourquoi les obsèques ne le seraient-elles pas aussi ?

Aujourd’hui, plus de la moitié des familles font le choix des

obsèques civiles

. Ces cérémonies laïques s’affranchissent du cadre imposé par les diverses religions et permettent d’offrir à l’être aimé un adieu qui lui ressemble vraiment.

À l’image des cérémonies laïques de mariage, rien n’est imposé : vous pouvez donc en toute liberté composer l’hommage qui fera le plus honneur à votre proche. Textes, poèmes, musiques, photos, rituels… Tout est centré autour du souvenir et de la

célébration de la vie du défunt.

Selon votre choix, la cérémonie pourra se dérouler sur le lieu de la mise en bière, dans une salle du crématorium, dans la chambre funéraire du funérarium, ou directement au cimetière. Mais vous pouvez également l’organiser dans un lieu public : de plus en plus d’endroits l’autorisent, et le faire dans un lieu qui a une signification particulière pour le défunt ne rendra l’adieu que plus beau…

Concernant le déroulement de la cérémonie en elle-même, il est complètement personnalisable. Bien entendu, il est probable que pour beaucoup il semble compliqué de la mettre en place dans ces circonstances douloureuses, mais vous pouvez vous faire aider en faisant appel à un

maître de cérémonie

: certaines personnes ont fait de cette activité leur métier, mais les pompes funèbres peuvent également fournir ce service. Ils peuvent simplement vous aider à l’organisation et gérer la logistique, ou prendre en charge la cérémonie de A à Z. En règle générale, le coût de la cérémonie civile en elle-même est compris entre 100 et 500€.

Voilà les grands moments que l’on retrouve généralement lors des

cérémonies d’obsèques civiles

:

  • L’accueil des proches
  • L’évocation du défunt, de sa personnalité, de sa vie, par l’officiant ou un proche
  • La lecture de textes ou de poèmes choisis par les proches
  • L’écoute de musique appréciée par le défunt
  • Le recueillement Le recueillement dans le silence
  • Le moment de la séparation : un dernier geste, des fleurs déposées sur le cercueil…

Il ne s’agit que d’un exemple bien-sûr, car rien n’est écrit : c’est pour cette raison que la formule séduit de plus en plus de familles. Vous pouvez même inventer votre propre rituel : un lâcher de papillons, un arbre planté, un mandala de fleurs sur la sépulture… Le maître mot étant de faire de ce moment un

hommage

vibrant et personnalisé, et un au revoir qui permettra à tous d’entamer plus sereinement le travail du

deuil

. Pour vous aider à traverser les

étapes du deuil

, nous vous invitons à consulter notre guide : “Vivre son deuil : étapes, durée, comment y faire face et s'en sortir ?"et notre article : “Mettre des mots sur le deuil” qui recense une sélection de livres et podcasts pour aider à faire face.

arrow-right

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

En savoir plus ?

Retrouvez notre Blog