Accueil > Blog > « 16 ans après son décès, j’ai rendu hommage à mon père grâce à Alanna »
Honorer la mémoire d'un défunt

« 16 ans après son décès, j’ai rendu hommage à mon père grâce à Alanna »

20 Decembre 2021

Partager :

Des années après le décès d’un parent ou d’un proche, comment faire vivre la mémoire du défunt ? Si il existe bien des rituels pour commémorer la mémoire d’une personne disparue, on manque souvent d’une aide ou de solutions concrètes. Alanna vous propose de préserver la mémoire de la personne qui vous est chère en créant un espace souvenir en ligne qui lui est dédié. Permettant de célébrer son souvenir, de parler d’elle, cet espace permet aux familles et aux proches de garder en mémoire l’histoire de nos parents, grands-parents, ancêtres… idéal pour également transmettre des souvenirs aux plus jeunes, de se retrouver autour de moments heureux mais aussi renforcer les liens familiaux. Rencontre avec Marianne, 34 ans, qui grâce à Alanna, a rendu hommage à son père disparu et a par la même occasion retrouvé un réel lien familial en recontactant des personnes de son entourage… elle raconte.

Votre papa est décédé en 2005, pouvez-vous nous raconter les circonstances de son décès ?

Marianne : « Mon père est décédé quand il avait 61 ans, d’un cancer, qu’il pensait avoir vaincu. Ça a donc été soudain. On pensait que c’était derrière nous, la maladie, tout ça… surtout lui ! Je me rappelle très bien du moment où j’ai appris la nouvelle. C’était un après-midi, j’étais chez ma grand-mère, je rentrais de la fac et mon portable a sonné. C’était sa compagne qui m’a dit « ton papa est décédé ce matin ». Voilà. On ne peut pas oublier un instant comme ça.

Vous avez une histoire familiale particulière…

Marianne : Oh que oui ! J’ai été élevée par ma mère, je porte son nom de famille d’ailleurs, et je n’ai que très peu connu mon père. J’ai du le voir peut-être 15 fois dans ma vie d’enfant et je compte sur les doigts d’une main les moments qu’on a passés ensemble quand j’étais jeune adulte… quand j’avais entre 14 et 18 ans on va dire. Et puis mon père est décédé l’année de mon bac et je n’ai pas pu lui rendre hommage à ce moment-là.

Pourquoi ?

Parce que je n’avais aucun lien avec ma famille paternelle et que mon père n’a jamais fait vraiment partie de ma vie quotidienne… donc je vous laisse imaginer sa famille. Pour vous donner un exemple, à son enterrement, j’ai été placée dans l’église du côté « amis » et non « famille ». Ça veut tout dire non ? Ils ont toujours fait comme si je n’existais pas. Ce qui ne m’a jamais posé de problèmes, je me suis construite avec ma famille maternelle et c’est très bien ainsi. Mais avec le recul, l’âge aussi aidant, j’ai maintenant 34 ans, j’ai regretté de ne pas lui avoir rendu hommage et de ne toujours pas avoir la possibilité de le faire. Et de ne pas avoir de lieu ou d’endroit où je peux penser à lui, m’exprimer à son sujet par exemple, partager des souvenirs… Je n’avais pas le truc, comment dire, la structure pour le faire. Je ne sais pas où il est enterré pour être tout à fait honnête… donc comment se recueillir ?

Et puis par hasard, je suis tombée sur votre site Alanna et je suis allée voir par curiosité.

Et alors qu’en pensez-vous ?

J’en pense que l’idée est plutôt chouette (rires) ! En fait j’ai aimé que ce soit simple, en trois clics on se crée un compte et que ce soit gratuit. Une fois que j’avais mon compte, j’ai pu créer un espace souvenir au nom de mon père. Ça m’a fait bizarre de voir son nom, “Christian C”, inscrit comme ça. J’ai mis sa photo de profil et les quelques photos que j’ai avec lui. Mais je me suis vite rendue compte que je tournais un peu en rond, seule dans cet espace ! Et là m’est venue l’idée de la seconde étape, recontacter ma famille, maternelle … et surtout paternelle !

Comment se sont passées ces « retrouvailles »?

Honnêtement j’ai eu peur. J’étais angoissée de leur écrire, j’ai retrouvé ma tante et des cousins paternel par Facebook en envoyant des messages… il faut dire que les funérailles de mon père datent de 2005, ça fait un moment ! Franchement ça faisait longtemps que j’avais envie de leur « lancer une perche » on va dire, mais je ne savais pas comment. Là c’était l’occasion.

Et j’ai eu la surprise de voir que j’avais des réponses. Je leur ai expliqué ma démarche, que j’en avais besoin. Ils n’ont pas été dans le jugement.

Je les ai donc invités à rejoindre l’espace souvenir de mon père, qui est privé, on ne peut pas y accéder sans y être invité, je trouve ça très sécurisant, et ils se sont prêtés au jeu ! Je ne m’y attendais pas ! Ils ont partagé des photos que je n’avais jamais vu, de mon père petit, où à son service militaire… ça peut paraître bête et banal pour certains mais pas pour moi, qui n’est jamais eu accès à ce côté là de ma famille. J’ai aussi appris que mon père parlait de moi à sa soeur, ma tante donc, qu’il était fier quand j’ai eu mon bac. C’était juste avant son décès. Ça a été beaucoup d’émotions pour moi.

Et du côté maternel ?

Ma mère est moins de cette génération là, et pas très à l’aise avec internet. Mais elle aussi s’est prêtée au jeu, et elle a partagé un souvenir, puis deux … et finalement elle publie pas mal ! J’ai même appris des choses sur mon père qu’elle ne m’a jamais dites. Maintenant tout le monde interagit, il y a un effet de groupe dynamique et très bienveillant. C’est très émouvant.

Est- ce que la création de cet espace vous a permis de faire définitivement votre deuil  ? 

Je ne pensais pas avoir des choses à régler de ce côté là. Pour moi, c’était classé. Et puis finalement en découvrant Alanna, j’ai tout de suite eu envie de créer un espace pour mon père, 16 ans après, c’est que ce n’était pas digéré ! Et oui, maintenant on va dire que je suis un peu rassasiée. J’ai surtout pu reprendre contact avec ma famille et j’ai un lieu, concret, où je peux penser à mon père, voir des souvenirs, et désormais garder un lien, interagir avec des proches. J’ai du mal à dire famille, mais on est un groupe, créé autour du souvenir de mon père, et on communique via cet espace. C’est intime, rassurant… et c’est tout ce que je pouvais désirer. »

Vous souhaitez rendre hommage en ligne ? Découvrez notre guide : https://alanna.life/articles-guides/rendre-hommage-en-ligne.html

Partager :

loop-blog

Contribuer ?

Vous souhaitez participer, animer une rubrique, partager un sujet.

Envoyez-nous un message !

Des questions sur Alanna ?

Retrouvez notre FAQ

Besoin d'aide pour des obsèques ?

Retrouvez notre Guide